Quelle est la meilleure méthode d’extraction pour le CBD ?

CBD
Parfois confondu au THC et aux autres drogues classiques, le CBD est aujourd’hui de plus en plus recherché par les consommateurs. Cela s’explique par les innombrables vertus qu’il peut procurer. D’après les études menées, il s’avère que cette matière, extraite dans des plantes, possède des propriétés bénéfiques pour le corps. Anticonvulsif, antioxydant, anti-vomitif, antidouleur, ce sont quelques bienfaits parmi tant d’autres. En ce moment, le CBD est distribué et consommé sous diverses formes. Nous distinguons plusieurs méthodes pour extraire ce fameux produit.

Le CBD ou Cannabidiol, qu’est-ce que c’est ?

À l’instar du THC, le composant illicite trouvé dans quelques variétés de cannabis, le CBD est au contraire plein de vertus pour la santé. Utilisé dans un cadre médical et thérapeutique, le cannabidiol est maintenant légalisé dans plusieurs pays. Auparavant, les chanvres contenant du THC étaient produits et vendus illégalement. Mais avec la découverte du CBD et de ses bienfaits, d’autres variétés sont cultivées à des fins médicales. Ce sont ce qu’on appelle des cannabis thérapeutiques.

Les différentes méthodes d’extraction

Afin d’extirper le CBD et les autres composants, il existe plusieurs méthodes.

Technique d’extraction par huile

L’extraction de l’huile est surement la technique la plus courante. Ce cbd extract est la plus simple à exécuter. Souvent, elle est pratiquée pour un usage personnel à la maison. Qui plus est, elle se conserve pour une durée assez limitée. Avec sa facilité et sa rapidité, elle est accessible à tout le monde. Lors de la manipulation, aucun produit chimique n’est nécessaire. Ce qui réduit considérablement le risque pour la santé. Malgré le fait que l’extraction par huile soit réalisable par tous, le seul inconvénient est le manque de contrôle. Au cours de l’opération, les cannabinoïdes contenus dans les plantes sont susceptibles d’être dissous sous l’effet de la chaleur. Ce qui provoque quelquefois une faible teneur en CBD à l’issue de l’extraction.

Technique d’extraction par CO2

Pour pouvoir préserver les qualités de l’huile de CBD, la méthode d’extraction par CO2 est un très efficace. Actuellement, cette technique est considérée comme la plus sûre. Cela dit, cette pratique est réservée aux professionnels du fait qu’elle est assez complexe et qu’elle implique l’utilisation de matériels spécifiques. Ce mode d’extraction change l’état de la matière dans le CO2. Plus précisément, ce dernier se transforme en CO2 supercritique. De cette manière, l’on peut alors extraire la matière végétale du cannabis tout en conservant ses propriétés. À la fin du processus, la substance obtenue est particulièrement pure. Ainsi, elle est de meilleure qualité. D’ailleurs, aucun effet néfaste à l’environnement n’est constaté avec la technique d’extraction par CO2. Il n’existe pas d’émission de CO2 puisque celui-ci est réutilisé après condensation.

Technique d’extraction par solvant

Très ancienne, la méthode d’extraction par solvant a déjà été utilisée bien avant la découverte du CBD. En effet, le processus était utilisé dans le même but d’extraire des composés issus de différentes plantes. En comparaison aux autres techniques, celle-ci présente un rendement élevé. Elle est également très simple à effectuer. Toutefois, c’est la manipulation du solvant qui comporte un risque. Parmi les plus prisés, il existe l’hexane, le butane, l’éthanol. En employant ces substances, il est possible d’extraire, en même temps que les terpènes et les cannabinoïdes, de la chlorophylle. De ce fait, la matière finale peut provoquer des effets indésirables.

Pour information, il y a aussi la technique d’extraction par solvant naturel. Celle-ci comporte moins de risque de laisser des résidus ou de dégrader la substance extraite. Pour ce faire, l’on peut utiliser des huiles standards telles que l’huile d’olive ou de coco comme solvant. Ensuite, il s’agit de chauffer pendant plusieurs heures la plante contenue dans l’huile de votre choix. Naturellement, cette opération va permettre au CBD de se lier au solvant. Une fois refroidi, vous n’aurez qu’à filtrer le mélange. Il est à noter que les huiles que vous utilisez comme solvant doivent être decarboxylé.

Bien choisir le chanvre pour l’extraction

Pour s’assurer de la qualité du CBD, le chanvre à utiliser doit être soigneusement choisi. Dans ce cas, la meilleure option est de n’utiliser que les plantes issues de culture 100 % bio. La présence de produits chimiques comme les pesticides peut effectivement dégrader le CBD extrait. Aussi, il est important de noter que quelques variétés de chanvre sont interdites en France.

Divers moyens de consommation du CBD

Sur le marché, le CBD est maintenant disponible sous forme de produits cosmétiques. Présentant de très bons résultats, les cosmétiques à base de CBD sont très tendance. En ce moment très vulgarisé, il existe également les huiles de CBD. En France, cette substance est légale à condition qu’elle ne renferme que 0,2 % de THC. C’est le composant psychoactif du cannabis. Enfin, il peut être consommé en tisane grâce à des infusions de CBD.


Découvrez les bienfaits des produits CBD
Le chanvrier français, une plante aux innombrables bienfaits